Amiante à la maison : les bons gestes

amiante

Publié le mercredi 9 septembre 2020 par Philippe Grignard

Si votre habitation a été construite avant 1998, il est plus que probable qu’on puisse encore y trouver de l’amiante. Celle-ci n’est en effet interdite chez nous que depuis cette année-là alors qu’elle était auparavant beaucoup utilisée dans la construction. L’utilisation de cette matière a été interdite car il a été prouvé qu’elle était la cause de nombreuses maladies (notamment des cancers) graves se déclarant plus de 10 à 20 ans après avoir été en contact avec l’amiante. Comment traiter l’amiante encore présente dans vos habitations ? Quels sont les bons gestes à adopter face à cette substance nocive ? Vous trouverez les réponses à ces questions dans la suite de l’article. 

Dans quels endroits de la maison est-il possible de trouver des matériaux contenant de l’amiante ? 

Ci-dessous, une illustration d’une brochure concernant l’amiante à la maison réalisée par la Région wallonne permet de savoir où dans quels endroits elle peut se trouver. 

Si vous avez des doutes quant à la présence d’amiante dans ces endroits, ne contactez pas de suite un laboratoire. Vous pouvez lever ces doutes vous-mêmes en vous renseignant sur la date de mise en œuvre du matériau en question. Ainsi, si vous habitez une construction neuve, vous n’avez en principe aucun souci à vous faire puisque l’interdiction d’utiliser de l’amiante dans la construction date de 1998. 

Une fois l’amiante repérée dans votre maison, que faire ?

Il n’est pas toujours nécessaire de la retirer. Cela dépendra du type de matériau qui contient l’amiante et de son état. En règle générale, il n’est pas recommandé de toucher aux matériaux amiantés en bon état. Le risque est notamment très faible pour les applications en amiante-ciment. Il sera beaucoup plus dangereux d’y toucher sans respecter toutes les précautions que de les laisser en l’état. 

Ce n’est bien sûr pas pour autant qu’il ne faut pas rester vigilant. En effet, ces matériaux amiantés en bon état actuellement peuvent à terme devenir dangereux s’ils sont endommagés ou altérés. 

Il sera par contre conseillé de supprimer les matériaux amiantés non friables ayant subi des dommages ou ayant été altéré de même que les matériaux friables dans la même situation et non protégés. Pour ce qui est des applications en amiante friable qui sont en bon état mais sont situées dans un endroit de l’habitation fort fréquenté (où le risque d’endommagement est donc plus grand), nous vous conseillons aussi de les retirer. 

Si vous agissez avec la prudence requise, vous pouvez faire le nécessaire vous-même. Dans d’autres cas, il faudra faire appel à un professionnel (link désamianteurs trustup). 

Les précautions à suivre pour supprimer l’amiante non friable : 

  1. Soyez sûr que le matériau est non friable, qu’il est en bon état qu’on peut facilement le l’éliminer. Dans le cas contraire, faire appel à un expert agrée en désamiantage est conseillé. 
  2. Afin d’éviter la projection de fibres d’amiante dans l’air, rendez humide le matériau visé. 
  3. Enlevez les morceaux un par un à la main. 
  4. N’utilisez que des outils manuels. 
  5. Si vous devez intervenir à l’intérieur, assurez-vous que la pièce soit bien ventilée et procédez ensuite au nettoyage à l’eau. Ne vous servez pas d’un aspirateur. 
  6. Touchez le matériau retiré avec prudence : faites attention à ne pas le casser. 
  7. Contactez votre parc à conteneurs ou un centre de tri pour en savoir plus sur les conditions auxquelles vos déchets d’amiante sont acceptés. Ensuite, vous les y apporterez. 

Désamianter soi-même ? Pas toujours conseillé ! 

Pour d’autres types d’amiante (floqué, friable, ciment très altéré), il est souhaitable de faire appel à un professionnel pour l’élimination de vos matériaux (link désamianteurs trustup). Si vous ne disposez pas d’équipement spécialisé ou d’une connaissance importante, vous serez confrontés au risque de lancer dans l’air une importante quantité de fibres d’amiante, ces projections pouvant se révéler catastrophiques pour votre santé.

Une fois le désamiantage effectué, il reste une question principale : Que faire des déchets amiantés ? 

Que faire des déchets amiantés ? 

La manière dont vous devrez disposer de vos déchants amiantés sera différente selon que ceux-ci soient friables ou non-friables

Dans le cas où vous souhaitez vous débarrasser d’amiante non-friable en bon état, vous pouvez vous rendre à un parc à conteneur, un centre de tri ou un centre d’enfouissement technique. Nous attirons toutefois votre attention sur le fait que, parmi les parcs à conteneur, tous n’acceptent pas les déchets amiantés. Pour éviter d’arriver au parc avec vos déchets à l’arrière de votre voiture et qu’on vous y refuse l’accès à cause de ceux-ci, passez un coup de téléphone au service « environnement » de votre commune qui sera en mesure de vous renseigner sur les possibilités quant aux déchets amiantés tout près de chez vous. 

Par contre, les matériaux contenant de l’amiante friable doivent obligatoirement être retirés par un collecteur ou un transporteur d’amiante agréé.

Au terme de cet article, nous vous appris comment avoir les bons gestes face à la présence d’amiante dans votre maison. Vous savez comment la repérer et à quels endroits elle a le plus de chances de se trouver. Vous êtes également en mesure d’intervenir dans certaines situations grâce à quelques règles de base. Vous avez enfin connaissance du moment auquel il est recommandé de faire appel à un professionnel du désamiantage et de ce que vous devez faire des déchets amiantés une fois ceux-ci retirés de votre habitation. Envie d’en apprendre davantage ? D’obtenir de plus amples conseils quant à l’amiante ? Besoin d’une intervention pour les cas où un spécialiste du désamiantage est requis ? N’attendez plus, contactez-les.